fbpx

L’actualité énergétique fut marquée cet été par deux nouvelles qui illustrent encore une fois les évolutions en profondeur qui sont en train de s’opérer dans les systèmes électriques suite aux développement des énergies renouvelables.

Des coupures de courant en Californie : les énergies renouvelables misent en cause

La première fut les publications dans la presse américaine, bien relayées en France, des coupures de courant en Californie autour du 15 août en pleine canicule.

Plusieurs journaux reconnus se sont empressés de pointer du doigt les limites des énergies renouvelables qui continuent de croître dans le mix énergétique Californien et qui ne produisent qu’en fonction de la disponibilité du soleil et du vent.

D’autres ont fait porter la faute sur les effets de la pointe de consommation lors des canicules (climatisation) associés à la fragilité des moyens de production “classiques” (thermiques et nucléaires). Ces unités sont, contrairement aux renouvelables, pilotables mais  lorsqu’elles sont exposées à de telles températures elles sont privées de leurs sources de refroidissement et contraintes de baisser leur production, voire de s’arrêter.

La construction de parc solaires au Portugal

La seconde nouvelle sensationnelle fut le résultat de l’appel d’offre Portugais pour la construction de parc solaires qui s’est clôturé sur un résultat historiquement bas de 11,14€/MWh !

Ce prix est à mettre en perspective face aux coûts des autres moyens de production et place désormais l’énergie solaire sur la première place du podium des moyens de production de l’électricité les plus économiques du moment.

Type de production Coût de production (€/MWh) Référence
Solaire Centralisé 11 Résultat AO Portugal 2020
Cycle Combiné Gaz 33 Estimation coût marginal de production sept 2020
Nucléaire Historique 42 ARENH 2020
Eolien En Mer 45 Résultat AO Dunkerque 2019
Cycle Ouvert Gaz 61 Estimation coût marginal de production sept 2020
Eolien Terrestre 63 Résultat AO CRE 2020
Charbon 68 Estimation coût marginal de production sept 2020
Fioul 72 Estimation coût marginal de production sept 2020
Nouveau Nucléaire 115 Rapport cour des comptes 07/2020  nouveaux EPR

Ces deux nouvelles illustrent parfaitement les tensions en jeux !

D’une part un système qui se transforme avec des aléas liés à ce type de transformation en profondeur et d’autre part, un système qui n’arrêtera pas de se transformer malgré ces quelques aléas car les fondamentaux économiques sont bouleversés par les avancées technologiques.

Ce constat ce fait sans encore débattre du caractère décentralisé qu’offrent ces nouveaux moyens de production et les nouveaux moyens de stockage ainsi que de la maîtrise de la consommation qui sont à l’état de balbutiement.

Mais qu’en est-il de l’intégration des énergies renouvelables en Europe ?

Alors qu’en Californie, la proportion d’énergies renouvelables d’origine solaire et éolienne est de 21 %, elle est de 25 % en Espagne et de plus de 30 % en Allemagne.

Ces pays sont-ils exposés aux mêmes risques qu’en Californie ?

Pour tenter de se faire une idée, regardons ce qu’il s’est passé chez nous durant l’été. Notre été fut plutôt chaud sans atteindre les extrêmes Californiens de 50°C, mais surtout très sec.

Tout d’abord nous pouvons observer que la production renouvelable éolienne et solaire ne cesse de croître d’année en année. Sur la période du 1er juin au 1er septembre : 28% de plus en Espagne par rapport à l’année 2019, 2% de plus en Allemagne et 9% de plus en France.

Les prix sur les marchés de gros de l’électricité reflètent assez bien les tensions entre l’offre et la demande. Les risques de déséquilibre important sur le système électrique, comme ce fut le cas en Californie, ce seraient répercutés immédiatement sur ces indices. A nouveau par rapport à la même période en 2019, les prix de l’électricité ont diminué de 29% en Espagne, de 16% en Allemagne et de 4% en France et ceci malgré une production des centrales nucléaires Françaises plus basse de 22% !

Tous ces indicateurs tendraient donc à montrer que l’augmentation de la production d’énergies renouvelables solaire et éolienne se passe plutôt bien de notre côté de l’Atlantique.