fbpx

Pourquoi est-il intéressant de mieux choisir les moments pendant lesquelles consommer notre électricité ?

A priori il n’y a en effet aucune bonne raison de se soucier du moment de sa consommation électrique surtout si vous avez choisi une tarification fixe. Sinon les plages des heures creuses et des heures pleines sont suffisamment longues que pour ne pas être contraignantes.

Il suffit aussi de souscrire à une offre 100% verte proposée par de nombreux fournisseurs, pas nécessairement plus chère que le tarif régulé d’EDF pour effacer d’un trait de plume tout impact néfaste de notre consommation sur l’environnement…

Cependant, derrière ce discours bien rodé par les traditions de communication du secteur électrique, se cache une réalité bien différente.

Tout d’abord, il est faux de penser que l’impact environnemental de notre consommation d’électricité disparait avec un contrat 100% vert. 

La seule chose que ces contrats garantissent, c’est soit une rémunération supplémentaire aux propriétaires d’installations renouvelables non subsidiées, soit une rentrée supplémentaire dans les caisses de l’état pour les installations qui le sont par ailleurs.

Pour estimer ce montant, nous pouvons nous référer à la dernière mise aux enchères des Garanties d’Origines Française en septembre 2020 qui s’est clôturée à 0,011 c€/kWh, soit un impact de 52 c€ sur une facture annuelle moyenne de 858 € pour 4 770 kWh consommé. 

A titre de comparaison, la part CSPE de toute facture d’électricité, même non verte, qui sert notamment à financer les investissements des énergies renouvelables est de 94,45 € pour l’exemple choisi.

En pratique, la pollution générée par notre consommation d’électricité ne dépend pas de son fournisseur, mais de l’équilibre à l’échelle du pays entre la consommation et les moyens de production mis en service pour la couvrir. Le type de moyens mis en œuvre varie continuellement en fonction du besoin total en électricité et donc de notre consommation, ainsi que de la quantité d’énergie renouvelable produite. 

La meilleure manière de réellement réduire l’impact environnemental lié à sa consommation d’électricité est d’être attentif aux heures les plus et les moins polluantes de la journée. Celles-ci sont amenées à varier de plus en plus fortement avec la pénétration de plus en plus importante d’énergies renouvelables en Europe. Aujourd’hui les productions renouvelables Espagnoles et Allemandes ont couvert respectivement 31% et 37% de leur consommation nationale en 2020 et influencent très fortement le fonctionnement des centrales thermiques, et même nucléaires en France. Le développement des énergies renouvelables en France se poursuivra inévitablement suite au coût de plus en plus bas de ces technologies et au potentiel très important sur notre territoire. 

Le déplacement de la consommation d’électricité est appelé à devenir un des outils essentiels pour garder notre électricité décarbonée et à moindre coût sur le long terme.

Ensuite, le fait d’être régulièrement attentif aux bonnes et aux mauvaises heures nous fait prendre conscience de la valeur de cette énergie et cela nous incite naturellement à en consommer moins. De la même façon, nous pouvons choisir volontairement de consommer moins de viande, de prendre moins la voiture ou l’avion ou encore de réduire nos déchets. 

Ce changement de comportement induit un effet positif immédiat sur notre consommation et notre facture d’électricité. Ce gain peut même être amplifié en souscrivant un contrat avec l’énergéticien Plüm énergie qui propose de plus de vous rémunérer vos économies d’énergie.

Profitez de -20€ de réduction avec le code “METEOENERGIE” !

De manière générale, en étant attentif aux heures pendant lesquelles l’électricité est moins polluante, nous aidons aussi le système électrique à être moins cher pour tous. Nous évitons de payer pour du combustible supplémentaire coûteux et nous profitons plus de l’énergie produite gratuitement par les centrales renouvelables que nous finançons déjà. 

De nouvelles offres de fourniture d’électricité vont apparaître, avec une tarification différente sur des plages horaires variables et nous permettront de bénéficier directement de ces avantages financiers. Les consommateurs qui auront déjà pris l’habitude de régulièrement déplacer leurs consommations pourront le plus rapidement les apprécier.

En conclusion, il est donc assez intéressant de bien choisir les meilleurs moments pour consommer son électricité, car cela nous fait consommer moins, mieux et peut-être bientôt aussi moins cher. 

La meilleure façon de commencer est de s’appuyer sur l’application « La météo de l’énergie », qui vous donne une prévision sur 24 à 48h des heures les plus et les moins polluantes pour consommer son électricité. Elle permet également d’évaluer la quantité d’émission évitée de certains de nos gestes par rapport aux pires heures de la journée. 

C’est un excellent outil d’introduction et d’accompagnement au changement. Il est gratuit, profitez-en !